Atelier de Bijouterie Robert Claveri - PK6,9 coté mer  ARUE

Téléphone 00 689 87 75 81 58  

robert.claveri@orange.fr

LA PERLE DE TAHITI

Fiche technique et conseils d'entretien

La couleur

Communément appelées perles noires, les perles de culture de Tahiti proposent pourtant une large gamme de coloris. Elles se déclinent à l’état naturel en une palette infinie de nuances, unique au monde : cerise, crème, pistache, mordorée, plume de paon, verte, bleue, grise, blanche… Pour ce critère, le choix est avant tout une histoire de goûts… et de couleurs !

La qualité de surface

La qualité de surface de la perle de culture de Tahiti s’apprécie à l’œil nu. Comme pour tout produit naturel, il arrive que certaines perles présentent quelques imperfections sur leur surface.

5 catégories de perles :

  1. Catégorie TOP GEM : Qualité parfaite, aucun défaut.
  2. Catégorie A : Infimes défauts difficilement visibles.
  3. Catégorie B : Très légères imperfections.
  4. Catégorie C : Imperfections sur moins de 2/3 de la surface.
  5. Catégorie D : Irrégularités relativement importantes.

 

La taille

Les perles de culture de Tahiti mesurent généralement entre 8 et 14 mm. Lorsqu’elles dépassent 18 mm, elles sont alors considérées comme vraiment très rares.


La forme

La perle de culture de Tahiti se décline en une multitude de formes, généralement réparties en 5 catégories :

  1. Rondes/semi rondes,
  2. Ovale/boutons,
  3. Drop,
  4. Cerclées,
  5. Semi baroques
  6. Baroques

 


L’éclat

L’éclat d’une perle est composé du lustre et de l’orient. Le lustre ou l’éclat de brillance peut s’évaluer selon la réflexion plus ou moins parfaite de la lumière à la surface de la perle. Un très beau lustre correspond à une réflexion totale de la lumière donnant un effet miroir. Au contraire, plus le lustre est faible, plus l’effet est mat.

Quant à l’orient, il définit l’irisation de la perle qui résulte de la décomposition de la lumière à travers les sécrétions nacrières. Un bel orient se traduit alors par une douce teinte arc-en-ciel, semblable à celle qui colore les bulles de savon.

 

Entretenir votre perle

Pour conserver sa beauté une fois retirée de son écrin perlier, la perle de culture de Tahiti réclame une attention particulière. Elle se réhydrate au contact de la peau, la porter souvent est donc essentiel. Au contraire, toute agression acide peut lui être fatale, ses principaux ennemis s’appellent eau chlorée, parfum ou laque…car elle contient des cristaux de carbonate de calcium sensibles aux acides. Il conviendra également de l’essuyer régulièrement avec un chiffon doux. Ne nagez pas avec vos perles en piscine.

Tous les bijoux composés de perles de culture comme les colliers, bracelets, boucles d'oreilles, bagues ou pendentifs nécessitent d'être rangés dans leur écrin d'origine ou bien dans un tissu doux en évitant que les perles s’entrechoquent.

Rincer les perles à l'eau claire, puis séchez-les doucement à l’aide d’un chiffon doux, pour enlever toute impureté et trace de transpiration.

Comment protéger les perles ?

Ne jamais utiliser de nettoyants pour bijoux, s'ils ne sont pas spécifiques pour les perles, car ils peuvent contenir de l'ammoniaque. Ne jamais utiliser d'ultrasons, de nettoyeurs à la vapeur, de détergents, de décolorants, de bicarbonate de soude ou d'ammoniaque. Ne pas utiliser de brosses à dents ou de tampons abrasifs car ils peuvent rayer la surface de la perle. Ne pas employer d'huiles ou même du Monoï. Ne pas ranger vos perles dans un endroit sec et chaud ni les envelopper dans du coton ou de la laine. Il n'est pas recommandé de dormir avec vos perles ou de les porter sous la douche, dans le bain et encore moins à la piscine.

 

Pour en savoir plus http://www.ressources-marines.gov.pf/perliculteur/la-perle-de-culture-de-tahiti/

 

 

 

Copyright ©. Tous droits réservés.